Ces Jeux Olympiques, d’un point de vue écologique :

Tpe20172018

Les médias en ont beaucoup parlé durant la durée des Jeux : la pollution des baies et lagunes de Rio atteint des taux records mettant en danger la santé des athlètes. La dépollution de la baie de Guanabara, qui était l’une des grandes promesses faites au Comité international olympique (CIO), lors de la candidature de la ville, n’aura pas eu lieu.rio-2016-eco-barriere-pollution

Des réserves naturelles mises à mal. Une réserve écologique située sur une zone côtière sensible a été rasée pour faire place au golf olympique, et une autre a été très dégradée toujours pour construire des infrastructures sportives. Pourtant, la municipalité n’a pas réussi à planter suffisamment d’arbres pour compenser ces pertes, comme elle s’y était engagée.

Toutefois, comme la nature fait toujours bien les choses, la vie sauvage n’a pas disparu de ces zones : boas, crocodiles et paresseux n’ont pas vraiment quitté les lieux, si bien qu’il a fallu trouver des…

Voir l’article original 269 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s