Repenser l’environnement

IMG_20180105_123712Repenser l’environnement, c’est résoudre le premier problème de sa préservation.

L’environnement c’est toi, c’est moi pour l’autre, pour ce qui est en face.
Penser que l’environnement c’est ce qui nous entoure c’est se donner le lustre de concevoir que sans nous l’autre peut vivre, minimisant ainsi la portée de nos agissements. Ce serait se donner des raisons pour ignorer les conséquences de nos actes, car beaucoup vivent et se fichent de l’avis des autres. Laisser tomber un pot, un sachet plastique, des objets qu’on n’utilise plus dans la nature, en marchant, par la fenêtre etc…  sont aujourd’hui des actions banales : personne ne vous demandera de ramasser ce que vous venez de laisser, au risque de recevoir une réponse incommode. Pourtant on ne peut pas ne pas compter avec les signaux que nous envoie la nature. Dans beaucoup de cas les hommes voient en la nature, cet adversaire qu’il faut détruire  pour pouvoir obtenir sans crainte ce qu’ils veulent. Piétiner la nature par des gestes dont on ignore les conséquences constitue pour beaucoup une preuve de liberté !

Cela dit, si science sans conscience n’est que ruine de l’âme comme pouvait le dire Rabelais, alors l’homme n’est pas qu’un loup pour l’homme comme Hobbes le pensait. Bien plus,  l’homme est un loup pour tout ce qu’il peut toucher.

Yves-Landry Kouamé

kkylandry@gmail.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s